Colloque « Penser la musique à l’ère du web / Thinking music in the web age » 31 janvier et 1er février 2019

 

Du 31 janvier 2019 au 1er février 2019
de 09h00 à 18h00

Misha (université de Strasbourg)
5 allée du Général Rouvillois, 67000 Strasbourg
salle de Conférence

Tram C/E/F arrêt Observatoire

Entrée libre

 

     Colloque organisé par Alessandro ARBO (membre du GREAM) et Alessandro BERTINETTO avec le soutien du GREAM et de l'Università di Torino (Labont).

     Les objectifs du colloque sont d'explorer les modalités de production, de réception de la musique, ainsi que de la nature et le fonctionnement de ses entités, à l’ère d’Internet.

     Au tournant du XXIe siècle, la musique enregistrée, en grande partie déjà convertie dans les formats numériques, commençait à migrer – comme toutes les entités du monde social – dans le Web. Ce qui avait l’air de se présenter comme un simple changement dans le système de diffusion d’un produit artistique était appelé à profondément bouleverser l’apparat de l’industrie musicale — apparat qui avait depuis longtemps fait du disque son pivot central. Nous sommes confrontés à une véritable révolution, dont les effets se font sentir sur un vaste terrain où se croisent des questions anthropologiques, économiques, légales, éthiques, sociales et tant d’autres, dans une réorganisation presque complète du monde musical global.

     Ce colloque entend étudier ces transformations en trois volets ou à partir de trois points de vue qui, pour autant qu’ils puissent se trouver souvent entremêlés dans la réalité, nous nous proposons de considérer comme distincts : celui de la production (comment le numérique et le web ont transformé la production des œuvres et des performances), celui de la réception (comment ils ont transformé notre manière d’en faire expérience ou plus précisément : de les percevoir, de les apprécier et de les juger) et celui de l’ontologie (comment ils ont transformé la manière d’être des entités musicales).

     At the turn of the twenty-first century, recorded music, largely already converted into digital formats, began to migrate - like all entities in the social world - into the Web. What appeared to be a simple change in the broadcasting system of an artistic product was destined to profoundly overturn the structures and the dynamics of the music industry - whose central pivot had long since been vinyl recording. For about 15-20 years, we have been facing a revolution in the practice and in the experience of music. Its effects are strong and far-reaching: anthropological, economic, legal, ethical, social and other issues intersect in an almost complete reorganization of the global musical world.

     This symposium aims to study these transformations from three points of view. Although they can often be, and often are, intertwined in reality, we propose to consider them separately: the dimension of production (how digital technology and the web have transformed production, and the dissemination of works and performances?), the dimension of reception (how digital technology and the web transformed our way of experiencing music or, more precisely, of perceiving, appreciating, and judging it?) and the dimension of ontology (how digital technology and the web transformed the being of traditional musical entities and which new entities have they made possible?).

Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC