Search & Find
Accueil
Accueil   >   Groupes de travail   >   Nouvelles lutheries

Nouvelles lutheries

     Les Nouvelles Lutheries désignent les instruments qui impliquent, d’une manière ou d’une autre, les nouvelles technologies et recouvrent un spectre organologique assez large, allant de la lutherie électronique à la lutherie acoustique transformée (instruments MIDI, instruments augmentés et même instruments virtuels). Leur développement engage des problématiques de réflexion telles que :

  • l’interaction homme-machine en temps réel,
  • l’embodied music cognition, c’est-à-dire l’étude du rôle du corps considéré comme médiateur entre la pensée et l’environnement physique (incluant l’instrument), dans le jeu musical mais aussi dans la perception (mouvements de l’instrumentiste ou de l’auditeur),
  • le geste musical,
  • les mutations de la notation qu’induisent ces nouvelles lutheries
  • des questionnements sociomusicologiques (analyse de la figure du performer qui vient remplacer celle de l’interprète, rôle du RIM, création collaborative).

     Ces divers terrains d’étude viennent nourrir une épistémologie de l’acte musical qu’ils engagent dans toutes ses dimensions.

     Le groupe Nouvelles Lutheries développe des projets avec la HEAR, en particulier avec la classe de composition électroacoustique de Tom Mays.

     Le studio de captation du geste du GREAM, équipé d’un Disklavier, est un outil d’un intérêt primordial pour l’étude du corps performant et de ses interactions avec la machine.

Participants

Pavlos Antoniadis

Anne-Sylvie Barthel-Calvet (coordinatrice)

Julie Fuchs

Philippe Geiss

Marta Grabocz

Philippe Lalitte

Camille Lienhard

Eric Maestri

Tom Mays

Pierre Michel

Abril Padilla

Thomas Troge

Flux RSS

Flux RSS