Search & Find
Accueil
Accueil   >   Membres et gouvernance   >   Membres   >   Chercheurs associés   >   Eric Maestri

Eric Maestri

statut : docteur en musicologie

unité de rattachement :

membre des groupes de recherche Musique et systèmes complexes, L'interprétation des œuvres de Ligeti et Musique et enregistrement

contact : eric.maestri@labexgream.com

page Internet :

Parcours universitaire et scientifique

     Eric Maestri est compositeur et chercheur au Laboratoire d’Excellence GREAM. Il a obtenu une Licence en Philosophie à l’Université de Turin et un Master Recherche en Musicologie à l’Université de Strasbourg.

     En tant que compositeur il s’est formé à Brescia, à Stuttgart, avec Marco Stroppa, à Turin où il a obtenu le diplôme de composition sous la direction de Gilberto Bosco, et Strasbourg - avec Ivan Fedele. Il a poursuivi sa formation à l’IRCAM, où il a été sélectionné en 2009 pour le cursus 1 et en 2010 pour le cursus 2, où il a bénéficié des conseils de Yan Maresz, Philippe Manoury, Emmanuel Nunes et Brian Ferneyhough. Il a également étudié à l’Université de Huddersfield avec Aaron Cassidy (CERENEM). Depuis 2011, ses œuvres sont publiées chez l’éditeur Suvini Zerboni.

     En tant que musicologue, il a soutenu une thèse de doctorat intitulée : « La partition comme “protocole de communication” : les problématiques de la production et de la réception de musique mixte », à l'université de Strasbourg sous la co-direction d’Alessandro Arbo et de Laurent Pottier (CIEREC, Université Jean-Monnet, Saint-Etienne).

     Thèmes de recherche : composition, notation, musique mixte, musiques électroniques, ontologie de la musique, théorie événementielle du son, écologie sonore.

Sujet de thèse

     L’expression « musique mixte » désigne la musique qui associe les instruments ou les voix à l’électronique. Cette condition fait de la musique mixte un objet d’étude spécifique.

     Comme Jerrold Levinson le souligne, les formes d’arts hybrides résultent du mélange d’au moins deux formes préexistantes différentes. De ce point de vue, la musique mixte est un art hybride qui subit, dans sa pratique, mais aussi dans sa définition, les tensions entre deux formes expressives qui trouvent un accord dans la pratique.

     Nous partons d’un constat : la mixité d’une telle musique est une caractéristique immédiate car l’interaction entre l’électronique et l’instrument constitue une évidence empirique. Toutefois les outils conceptuels qui permettent de penser et d’écrire cette interaction ont nécessité davantage de temps pour se développer. La musique enregistrée, la numérisation en particulier, constitue la base du développement d’une écriture de l’électronique qui vient s’ajouter à l’écriture instrumentale. Cette dimension hybride implique alors une approche spécifique au son et à l’écriture. Nous essayerons de répondre aux questions suivantes : qu’est-ce que le son mixte ? Qu’est-ce que l’écriture mixte ? Quels enjeux d’interprétation révèle la musique mixte ? Y-a-t-il une nouvelle dimension de la notation à la base de l’écriture mixte? Si oui, quelles sont les caractéristiques de cette écriture ?

Pourquoi la musicologie ?

Quelle(s) figure(s) ou quelle(s) oeuvre(s) inspirent et stimulent votre vie et vos recherches ?

Bibliographie

Chapitre d’ouvrage collectif (avec comité de lecture)

« Movimento endogeno ed esogeno in Professor Bad Trip Lesson I », dans ANTARCANGELO, V., Have your Trip, la musica di Fausto Romitelli, Milano, Auditorium Edizioni, 2014, p. 109-134.

« Simplicity and synthesis of gestures in the music of Ivan Fedele : Jottings from a travel note-book », dans ANGIUS M., FERTONANI C., Ali di Cantor, The music of Ivan Fedele, Milano, Suvini Zerboni, 2011, p. 45-52.

Articles de périodiques (avec comité de lecture)

« Si può interpretare la musica elettroacustica ? », Aisthesis, pratiche, linguaggi e saperi dell’estetico, Florence, 2014, p. 173-193.

« Installations musicales : lieux imaginaires, chronique d’une expérience », Filigrane 12, Paris, 2010, p. 139-148.

Actes de colloques ou de congrès (avec comité de lecture)

« Natura morta con fiamme : la musique mixte et l’analyse aurale », dans Corpus et méthodes : traductions théoriques de l’hétérogénéité musicale, Actes du colloque international Journées d’Analyse Musicale 2013 de la SFAM, Université de Rennes II, 3-6 avril 2013, Sampzon, Delatour-France [en cours de publication].

Mémoires

« La formation du style de Fausto Romitelli : lecture de ses quatre premières œuvres à travers le filtre de la texture et de la figure », mémoire de Master Recherche sous la direction d’Alessandro Arbo, Université de Strasbourg, 2009.

« Virtualité de la syntaxe musicale », mémoire de spécialisation sous la direction d’Ivan Fedele, Conservatoire de Strasbourg, 2009.

« Il ruolo del “contenuto“ nella tripartizione atto-contenuto-oggetto » [Le rôle du contenu dans la tripartition acte-contenu-objet], mémoire de Licence sous la direction de Maurizio Ferraris, Université de Turin, 2004.

Curriculum vitae

Flux RSS

Flux RSS