Search & Find
Accueil
Accueil   >   Membres et gouvernance   >   Membres   >   Doctorants   >   Christiane Bourrel

Christiane Bourrel

(musicologie)

statut : doctorante en musicologie à l'université de Strasbourg, sous la direction de Marta GRABOCZ

unité de rattachement : EA 3402 - ACCRA (Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques)

membre du groupe de recherche .

contact : christiane.bourrel@labexgream.com

Parcours universitaire et scientifique

     Mon parcours universitaire en musicologie est récent et atypique. Il constitue à la fois le prolongement de ma formation littéraire antérieure, et une réorientation, au moment de mon départ à la retraite, vers un domaine anthropologique plus complet, plus ouvert. Cela sans objectif professionnel.

     J’ai entamé des études de musicologie à l’UDS à la rentrée 2008, après  avoir enseigné, comme agrégée de lettres classiques, en collège et en lycée pendant plus de trente ans. Parallèlement, en 2007, je débutais l’étude du piano avec un professeur particulier.

     Mon mémoire de master, soutenu en juin 2014, dirigé par Mme Marta Grabocz, avait pour sujet: «Réédition des lettres de Franz Liszt à Lambert Massart (1811-1840). Un accès rénové à la connaissance du monde de l’édition musicale à Paris sous la Monarchie de Juillet.»

     Ma thèse, codirigée par Mme Marta Grabocz et Mme Cécile Reynaud, en est le prolongement : «Liszt épistolier. Portrait du compositeur au travers de sa correspondance conservée à la Bibliothèque nationale de France, avec une édition critique de lettres inédites. »

     Mes travaux concernent la musicologie dans sa composante historique, celle qui s’intéresse à la biographie des musiciens, postulant un lien entre « l’homme et l’œuvre ». Ce postulat mérite d’être mis en question. En fait, le champ de ma recherche est transversal, de nature plus largement anthropologique que strictement disciplinaire.

Pourquoi les lettres et votre rapprochement de la musicologie ?

     Durant ma première année de master, j’ai eu l’occasion de découvrir l’intérêt et l’ampleur d’un chantier en cours : celui de l’édition de la correspondance de Liszt.  Participer à cette entreprise m’a paru plus en accord avec mes compétences que ne l’était mon premier projet de mémoire, qui portait sur la notion d’œuvre dans la musique actuelle, tant savante qu’improvisée (sujet philosophique et musical à proprement parler, qui continue à m’intéresser, même s’il ne fait pas l’objet de ma thèse). Le contact que j’ai eu avec les autographes de Liszt et de ses correspondants à la BnF m’a donné envie de continuer dans cette voie : observer les manuscrits, les transcrire, en élucider le contexte, faire une analyse littéraire du texte, interroger les liens qu’ils peuvent entretenir, peut-être, avec la création musicale. Tout cela représente un champ d’investigations multiples, qui devraient permettre de contribuer à une meilleure connaissance de Liszt, homme et musicien hors du commun.

Quelle(s) figure(s) ou oeuvre(s) inspirent et stimulent votre vie et vos recherches ?

     Tous les travaux à caractère philosophique et anthropologique sur la musique et sur  l’activité musicale, particulièrement à notre époque. C‘est la musicologie qui offre, à mes yeux, une approche de l’être humain dans la totalité de ce qui le constitue.

Bibliographie

Traductions

DAVIES, Stephen, « Ontologies des œuvres musicales », dans ARBO, Alessandro, RUTA, Marcello (éds.) Ontologie musicale. Perspectives et débats, Hermann, Paris, 2014, p. 157 - 182.

Interventions lors de conférences

Curriculum vitae

    Flux RSS

    Flux RSS