Nathalie Hérold Docteur en musicologie, Université de Strasbourg, ingénieur de recherche au GREAM

En bref

unité de rattachement : EA 3402 - ACCRA (Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques), université de Strasbourg

coordinatrice des groupes de travail Terminologie de l'analyse et de la théorie musicales et Musique et systèmes complexes ; membres des groupes de travail L'interprétation des œuvres de Ligeti et Orchestres et ensembles, et du groupe des jeunes chercheurs.

contact : nathalie.herold@labexgream.com

page Internet : http://unistra.academia.edu/NathalieHérold

Parcours professionnel

     Nathalie Hérold est musicologue et musicienne. Elle est ingénieure de recherche au LabEx GREAM, chercheuse à l’EA 3402 - ACCRA de l’Université de Strasbourg et collaboratrice au projet international ACTOR (Analysis, Creation and Teaching of Orchestration, dir. Stephen McAdams). Vice-présidente de la Société Française d’Analyse Musicale (SFAM) et membre de la Société Française de Musicologie (SFM), elle est également co-rédactrice en chef de la revue Musurgia : analyse et pratique musicales et rédactrice en chef de la revue Musique en acte.

     Docteure en Arts spécialité Musique de l’Université de Strasbourg, Nathalie Hérold est par ailleurs titulaire d’une Licence de Mathématiques, ainsi que du Diplôme d’État de Professeur de Musique spécialité Piano - avec une formation et des récompenses en écriture, orchestration, direction d’orchestre, direction de chœur, musique de chambre et culture musicale.

     Son travail de recherche focalise principalement sur le rôle du timbre dans la forme musicale aux XIXe et XXe siècles. Elle s’intéresse au timbre musical d’un point de vue analytique et théorique, tout en considérant les processus de production et de réception musicales propres à ce dernier. Son travail s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire et intègre aussi un espace de réflexion dédié aux musiques populaires, notamment dans leur interaction avec les musiques dites savantes. Ses travaux ont donné lieu à de nombreuses publications et communications en France, en Europe et en Amérique du Nord. Elle a également été co-organisatrice du IXe congrès européen d’Analyse musicale qui a eu lieu à Strasbourg en 2017.

     Par ailleurs, Nathalie Hérold a enseigné l’analyse musicale, l’histoire de la musique, les techniques et pratiques musicales, ainsi que la méthodologie, à la Faculté des Arts (Département de Musique) de l’Université de Strasbourg, à l’UFR des Arts et Sciences Humaines (Département de Musicologie) de l’Université Pierre-Mendès-France (Grenoble 2) et à l’ARIAM Île-de-France. Elle a été directrice musicale et artistique du chœur mixte La Saltarelle-Mulhouse de 2008 à 2011, et s’investit également dans diverses actions de médiation scientifique à destination du grand public (Fête de la science, conférences d’avant-concert, etc.).

Thèmes de recherches

  • Timbre musical et orchestration
  • Analyse et théorie musicales
  • Musique instrumentale XIXe et XXe siècles
  • Musique pour piano
  • Liens musique savante/musique populaire
  • Pratiques musicales

Publications

Chapitres d’ouvrages collectifs (avec comité de lecture)

« Serge Gainsbourg and the Romantic Piano : Intertextuality and Music Analysis », dans Serge G. : An International Perspective on Serge Gainsbourg, dir. Olivier Bourderionnet et Olivier Julien. [En cours de publication.]

« Analyser le timbre : objets, méthodes, représentations », dans Analyse musicale et perception, dir. Philippe Gonin, Philippe Lalitte et Marie-Noëlle Masson, Presses Universitaires de Dijon, Dijon, 20 p. [En cours de publication.]

« Le timbre face à l’hétérogénéité musicale : conceptualisation, enjeux, pertinence », dans Corpus et méthodes, dir. Bruno Bossis et Marie-Noëlle Masson, Delatour, Sampzon, 27 p. [En cours de publication.]

« Le traitement de la forme brève dans le Carnaval op. 9 de Schumann : un éclairage à partir de l’analyse timbrique », dans Musique et formes brèves, dir. Vincent Cotro, Peter Lang, Bruxelles, 2018, p. 105-120.

« Timbre et signification musicale : la spécificité pianistique des topiques dans la musique pour piano de Franz Liszt », dans Les grands topoï du xixe siècle et la musique de Franz Liszt, dir. Márta Grabócz, Hermann, Paris, coll. « GREAM », 2018, p. 303-318.

« Le rôle du timbre dans le renouvellement des formes pianistiques chez Chopin », dans Chopin 1810-2010 : Ideas-Interpretations-Influence, vol. 1, dir. Irena Poniatowska et Zofia Chechlińska, The Fryderyk Chopin Institute, Varsovie, 2017, p. 329-344.

« La modélisation du timbre et de son organisation formelle dans les œuvres pour piano de la première moitié du dix-neuvième siècle », L’analyse musicale aujourd’hui/Music Analysis Today, dir. Xavier Hascher, Mondher Ayari et Jean-Michel Bardez, Delatour, Sampzon, 2015, p. 93-110.

« Timbre et analyse musicale : les possibilités d’intégration du timbre dans l’analyse formelle des œuvres pour piano du dix-neuvième siècle », dans L’interprétation musicale, dir. Marie-Noëlle Masson, préface de Ludwig Holtmeier, Delatour, Sampzon, 2012, p. 79-103.

Articles de périodiques (avec comité de lecture)

« Timbral Vectoriality : Some Considerations in the Context of Post-Tonal Music », Nuove Musiche 1, Pisa, 2016, p. 105-123.

« Timbre, Melody and Spacing in Chopin’s Nocturne Op. 9 No. 2 : From Modeling to Performance », Sonus 35/1, Cambridge, 2014, p. 1-16.

« La fonction cadentielle du timbre dans la Sonate en si mineur de Liszt », Analyse musicale 67, Paris, décembre 2011, p. 70-75.

« La dimension timbrique de la forme chez Chopin : l’exemple de la Berceuse op. 57 », Analyse musicale 62, Paris, décembre 2010, p. 10-21.

Publications numériques

« L’analyse formelle du timbre : éléments pour une approche méthodologique », HAL-SHS (Hyper Article en Ligne – Sciences de l'Homme et de la Société), 2010. [article consultable en ligne]

Recension d’ouvrage (avec comité de lecture)

Recension du volume Musique-Images-Instruments 11 (2009), intitulé « Le pianoforte en France : 1780-1820 », dans Nineteenth-Century Music Review 9/2, Aldershot-Cambridge, 2012, p. 326-331.

Editorial

(& Muriel Boulan et Christophe Guillotel-Nothmann) « Éditorial », Musurgia XXIV/1-4 (2017), p. 3-7.

Traductions

HOOD, Alison, « Objectifs et réalisations compositionnels dans la Barcarolle de Chopin : une forte cohérence structurale et un défi pour l’analyse », trad. fr. Nathalie Hérold, Kévin Jost et Rob Reay-Jones, Analyse musicale 62, Paris, décembre 2010, p. 34-41. [article inédit, trad. de l’anglais]

LEIKIN, Anatole, « L’unité cyclique des 24 Préludes op. 28 de Chopin : implications pour l’analyse et l’interprétation », trad. fr. Sophie Comet, Nathalie Hérold et Rob Reay-Jones, Analyse musicale 62, Paris, décembre 2010, p. 42-52. [article inédit, trad. de l’anglais]

RAE, Charles B., « Une nouvelle version orchestrale du Prélude op. 45 de Chopin : essai d’explicitation des richesses cachées de l’original pour piano », trad. fr. Nathalie Hérold, Analyse musicale 62, Paris, décembre 2010, p. 22-33. [article inédit, trad. de l’anglais]

Directions de numéros de revues

(& Muriel Boulan et Christophe Guillotel-Nothmann) (dir.), Musurgia XXIV/1-4 (2017), « Analyse et pratiques interprétatives », avec des articles de Philippe Gonin, Jean-Marie Rens, Hugues Seress et Cécile Bardoux Lovén.

(& Sophie Comet) (dir.), Analyse musicale 67 (2012), numéro spécial « Agrégation 2012 – Frontières du chant et de la parole », avec des articles d’Adrienne Kaczmarczyk, Zsuzsanna Domokos, Bruno Moysan, Michael Saffle, François Decarsin, Grégoire Caux, Tibor Szàsz, Mariateresa Storino, Laurence Le Diagon-Jacquin, Sophie Comet et François-Gildas Tual.

(& Sophie Comet) (dir.), Analyse musicale 62 (2010), numéro spécial « Chopin », avec des articles de Christine Prost, Nathalie Hérold, Charles Bodman Rae, Alison Hood, Anatole Leikin, Charles Rosen, Nicolas Meeùs, William Helmcke et Kalin Kirilov, John Rink et Sophie Comet.

Travaux inédits
« Timbre et forme : la dimension timbrique de la forme dans la musique pour piano de la première moitié du dix-neuvième siècle », thèse de doctorat, sous la dir. de Xavier Hascher, Université de Strasbourg, 2011, 468 p. (+ un CD-Rom d’accompagnement). [Dépôt électronique à l’adresse scd-theses.u-strasbg.fr/2454/.]

« Le timbre du piano : quelle intégration possible dans la pédagogie du piano ? », mémoire préparé pour l’obtention du Diplôme d’État de Professeur de Musique, 2009, 62 p.

« Timbre et forme : vers une analyse timbrique de la musique pour piano prédebussyste », mémoire de DEA, sous la dir. de Xavier Hascher, Université de Strasbourg, 2005, 134 p.

« Timbre et forme : l’émergence d’une utilisation formelle du timbre dans la musique pour piano de la première moitié du dix-neuvième siècle », mémoire de maîtrise, sous la dir. de Xavier Hascher, Université de Strasbourg, 2004, 175 p.

Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC