Improvising with Scelsi: Building a Creative Performance Practice in Dialogue with Giacinto Scelsi’s Artefacts

Titre - Title

Improviser avec Scelsi : élaborer une interprétation créative en dialogue avec les artéfacts de Giacinto Scelsi

Improvising with Scelsi: Building a Creative Performance Practice in Dialogue with Giacinto Scelsi’s Artefacts

Résumé - Abstract

     Cet article s’intéresse à l’interprétation de la musique de Giacinto Scelsi, en focalisant sur le développement du rôle créatif des interprètes. Il examine les routines d’improvisation créative de Scelsi, décrit son utilisation d’appareils d’enregistrement, de cassettes audio et d’instruments de musique, et précise certains éléments relatifs à l’interprétation instrumentale déduits de la compréhension de ces artéfacts. Il explore également les attentes de Scelsi s’agissant de la créativité d’un musicien dans l’élaboration d’interprétations de ses œuvres et souligne son manque d’intérêt pour les transcriptions exactes, par une tierce personne, de ses propres improvisations. Enfin, cet article interroge le rôle de la partition écrite dans le développement d’une pratique d’interprétation par Scelsi lui-même.

     La seconde partie de l’article consiste en la description d’une expérience impliquant des interprètes au sein d’une approche créative, au travers de la reconstitution de trois phases du processus créatif de Scelci : l’improvisation et son enregistrement, la transcription, et l’utilisation de ces transcriptions dans le cadre d’une interprétation. Ces transcriptions expérimentales utilisent une forme alternative de notation musicale – des partitions animées – qui font appel à l’apport créatif des interprètes. Cette expérience de partitions animées permet aux interprètes de développer des compétences instrumentales, à la fois fondamentales au sein de la conception interprétative de Scelsi et conformes aux résultats obtenus avec la méthode collaborative personnelle développée par ce dernier.

     This article suggests a performing practice of Giacinto Scelsi’s music, focusing on the enhancement of the creative role of performers. The article examines Scelsi’s improvisational creative routine through the description of his use of recording machines, audio tapes and musical instruments, and details on performative insights made through the understanding of these artefacts. It also explores Scelsi’s expectations regarding the participation of a creative performer in shaping the interpretations of his works and emphasizes his lack of interest in the precise third-person transcriptions of his original improvisations. Ultimately, the article questions the role of the written score in establishing Scelsi’s performative practice.

     The second part of the article describes an experiment that aims to involve the creative approach of performers through the re-enactment of the three phases of Scelsi’s creative process: improvisation and recording, transcription, and use of these transcriptions for performance. These experimental transcriptions use an alternative form of musical notation – animated scores – which calls for the creative input of the performers. The experience of animated scores allows performers to develop instrumental skills that are central to Scelsi’s interpretative concepts and consistent with the results obtained with Scelsi’s personal collaborative method.

Mots clés - Keywords

Interprète créatif - Partitions animées - Improvisation - Notation alternative

Creative Performer - Animated Scores - Improvisation - Alternative Notation

Biographie - Biography

     Violoniste et violiste, Marco Fusi est un fervent défenseur de la musique contemporaine. Dans le cadre de ses nombreux projets en collaboration avec des compositeurs émergents ou établis, il a assuré la création d’œuvres de Pierluigi Billone, Salvatore Sciarrino, Péter Eötvös et Brian Ferneyhough. Marco Fusi a également joué sous la direction de Pierre Boulez, Lorin Maazel et Alan Gilbert. Il se produit fréquemment avec des ensembles de musique contemporaine tels que Klangforum, MusikFabrik, Meitar Ensemble et Mivos Quartet, et enregistre pour les labels Kairos, Stradivarius, Col Legno et Geiger Grammofon. Marco Fusi pratique également la viole d’amour, encourage la commande de nouvelles pièces et collabore avec des compositeurs afin de promouvoir et développer le répertoire de cet instrument. Enseignant de musique contemporaine, il assure des cours et des ateliers à l’Université Stanford, l’Université Columbia, l’Université de Boston, l’Université Tres de Febrero de Buenos Aires et l’Université de Chicago. Marco Fusi enseigne la musique de chambre contemporaine au Conservatoire Giuseppe-Verdi de Milan et est également chercheur dans le domaine de l’interprétation au Conservatoire royal d’Anvers. (Voir www.marcofusi.net.)

     Marco Fusi is a violinist and violist, and a committed supporter of contemporary music. Among his numerous projects with emerging and established composers, he has premiered works by Pierluigi Billone, Salvatore Sciarrino, Péter Eötvös and Brian Ferneyhough. Marco Fusi has also performed with Pierre Boulez, Lorin Maazel and Alan Gilbert. He frequently performs with leading contemporary ensembles including Klangforum, MusikFabrik, Meitar Ensemble and Mivos Quartet, and records for Kairos, Stradivarius, Col Legno and Geiger Grammofon. Marco Fusi also plays the viola d’amore, and has commissioned new pieces and collaborated with composers to promote and expand the existing repertoire for the instrument. As a strong supporter and educator of contemporary music, he has lectured and held workshops at Stanford University, Columbia University, Boston University, the Universidad Tres de Febrero Buenos Aires and the University of Chicago. Marco Fusi teaches Contemporary Chamber Music at the Giuseppe-Verdi Conservatory of Milan and is Researcher in Performance at the Royal Conservatoire of Antwerp. (See www.marcofusi.net.)

Citer cet article - How to cite this article

Marco Fusi, « Improvising with Scelsi : Building a Creative Performance Practice in Dialogue with Giacinto Scelsi’s Artefacts », Musique en acte 1 (2020), p. XX-XX. [https://gream.unistra.fr/revue-musique-en-acte/musique-en-acte-1-2020/, consulté le JJ/MM/AAAA.]

Marco Fusi, "Improvising with Scelsi: Building a Creative Performance Practice in Dialogue with Giacinto Scelsi’s Artefacts", Musique en acte 1 (2020), pp. XX-XX. [https://gream.unistra.fr/revue-musique-en-acte/musique-en-acte-1-2020/, accessed DD/MM/YYYY.]

Musées de la Ville de Strasbourg
Opéra National du Rhin
Conservatoire de Strasbourg
CDMC